Par : mondessensibles

Fév 25

Catégorie: mondes croisés

4 Commentaires

« Por soleares, c’est-à-dire : à cause des solitudes, en vue des solitudes, à travers les solitudes, en lieu et place des solitudes… »

Georges Didi-Huberman – Le danseur des solitudes

(Avec un grand merci à Alejandra Gonzalez et Manuel Delgado)

4 commentaires sur “”

  1. Vagabonder sur votre site, Nathalie, est toujours une expérience rare : vous avez une façon délicate d’accrocher l’imagination qui ensoleille à chaque fois mes journées…
    Amitiés,
    Odile

  2. Diaphane et opaque ensemble…*

  3. Aimer les paradoxes…


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s