Par : mondessensibles

Oct 25

Catégorie: urbanités

Poster un commentaire

… et puis marcher, le long des quais de Seine, à contre-courant. Regarder le fleuve couler dans le sens opposé au tien, forcément, ça t’oblige à ralentir le pas. Et puis se prendre les pieds dans une branche morte, s’arrêter, regarder, tourner autour, observer, étudier comme la lumière joue avec la matière. Derrière, les murs, les pierres protectrices. De la grande ville. C’est fragile, une ville …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s