« Ne blesse pas le silence de la forêt humide »

Par : mondessensibles

Août 4

Catégorie: (re)garder, encore un peu

Poster un commentaire

Ces mots-là, je les ai lus dans un poème d’Arseni Tarkovsky, dont la beauté juste et lente fait couler mes larmes, à l’intérieur.

C’est ainsi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s