Cet irrépressible besoin des arbres …

Par : mondessensibles

Nov 10

Catégorie: picturalités

2 Commentaires

 

« Dans le dessin, deux forces se cherchent : le tangible et l’insaisissable.

Le tangible a besoin de toucher, se manifester, saisir. Atteindre les feuilles au bout des branches pour me prouver que je vis.

L’insaisissable est toujours présent sous forme d’espace ou sous forme de rythme, mouvement continu.

Leur relation est souvent orageuse car, par expérience, ils ne font pas confiance à l’artiste. »

Alexandre Hollan – Je suis ce que je vois – Notes sur la peinture et le dessin 2006-2011 – Éditions Le temps qu’il fait – 2013

2 commentaires sur “Cet irrépressible besoin des arbres …”

  1. Comme une tendresse de feuillages glisse dans le ciel, et leur douceur efface la tristesse, reçoit la promesse où s’affermira le jour, sa force d’éblouissement

  2. Comme une douce esquisse, sa plongée dans l’infini, et l’accueil si sûr d’un incendie de lumière


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s