… ….

Par : mondessensibles

Juin 27

Catégorie: les mots des autres

Poster un commentaire

« Rien n’est plus fragile qu’un sourire. Il dissimule parfois de douloureuses intermittences du cœur, la nostalgie, cette patrie perdue mais jamais oubliée, la neige qui tombe à Noël et un éclat de lune sur un livre aimé. Et, de ces métaphores ombrées et iridescentes renait une ultime image de la fragilité… manifeste aux seuls yeux baignés de larmes. »

C’est la dernières phrase d’un très beau livre, que je viens juste de terminer :

Eugenio Borgna – La fragilité – Ombres et lumière d’une notion protéiforme – Enrick B. Éditions – 2015

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s