« Tout ce blanc et ce gris »

Par : mondessensibles

Nov 6

Catégorie: le travail du regard

3 Commentaires

« Ça poisse sévère. On voit même pas le bout de son bras. On marche dans le vide. C’est pas nouveau. Mais c’est humide. Et ça tord un peu les boyaux. On s’habitue. Comme d’habitude. Comme d’habiter dans du fromage. Ou d’explorer le cul d’un nuage. On s’habitue. C’est pas le problème. Tout ce blanc et ce gris qui nous emmêlent. Le froid des os. C’est pas le plus grave. Là où ça coince c’est de comprendre que dans nos yeux naît le brouillard. »

Thomas Vinau – Bleu de travail – La fosse aux ours – 2015

(Et merci à Sabine, qui m’a fait connaître ce petit recueil)

3 commentaires sur “« Tout ce blanc et ce gris »”

  1. Bonne prise et belle atmosphère

  2. Comme une brume dans l’estompe, comme souvent se révèle la grâce, cette neige qui envahit le cœur

  3. Sehr schön! Gratulation aus dem Gebirge.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s