Par : mondessensibles

Juil 31

Catégorie: journal d'atelier

1 Commentaire

« Il m’écrivait: «J’aurai passé ma vie à m’interroger sur la fonction du souvenir, qui n’est pas le contraire de l’oubli, plutôt son envers. On ne se souvient pas, on récrit la mémoire comme on récrit l’histoire. Comment se souvenir de la soif ?» »

La voix off de Sans Soleil est une merveille de plongée dans le monde des images. Longue poésie hypnotique et philosophique. Chris Marker parle et pense les images comme personne.
Se souvenir de chaque mot, de chaque intonation est impossible.
Et pourtant, cette voix, dans la tête, qui reste.

Alors, tenter de récrire la mémoire, de travailler l’envers de l’oubli, grâce au langage silencieux des photographies.

Un commentaire sur “”

  1. Si facile finalement de tomber amoureux….*


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :