Par : mondessensibles

Fév 14

Catégorie: bestiaire fabuleux

Poster un commentaire

« Je ne sais rien des grands, ils ne m’intéressent pas, moi j’écris des histoires d’animaux. J’étudie leur comportement : avec leur corps, ils échangent de longs discours qui durent une heure chez nous sans qu’on se comprenne pour autant. J’essaie de faire comme eux, de ne pas perdre de temps. »

Erri de Luca – Les poissons ne ferment pas les yeux – Gallimard – 2011

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :