Autoportrait au rayon de soleil

Par : mondessensibles

Juin 6

Catégorie: échappée, le travail du regard

4 Commentaires

« Si la représentation de soi paraît toujours plus ou moins infidèle, si la ré-audition de sa voix sonne toujours un peu faux, c’est qu’il n’y en a jamais eu, si je puis dire, de « présentation » ni de « première audition » : on ne peut re-présenter ce qui n’a jamais été présent. »

(Clément Rosset – L’invisible – Les éditions de Minuit – 2012)

(le travail du regard)

4 commentaires sur “Autoportrait au rayon de soleil”

  1. Juste l’étreinte d’un genou, étreinte de soleil, où paresse et s’esquisse l’âme, comme un reflet si pur de la lumière

  2. Saisir ce qui ne se peut saisir, juste un éclat fugace, comme le frôlement d’une âme, son froissement dans la lumière

  3. Et l’onde est de clarté où j’ai saisi ta cheville, dans le respir de son repos

  4. Peut-être le nu d’une cheville, et juste sa lumière, pour mon secret


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s