(…)

Par : mondessensibles

Juin 25

Catégorie: les mots des autres

6 Commentaires

« Qu’est-ce qui se ferme et se rouvre

suscitant ce souffle incertain

ce bruit de papier ou de soie

et de lames de bois léger ? »

(Philippe Jaccottet – Et l’encre serait de l’ombre)

6 commentaires sur “(…)”

  1. Comme une brise du regard, à peine, où légère bat l’aile de la nuit, son souffle de cristal

  2. La douceur d’une joue, et la lame d’un regard, secret de brise d’un éventail

  3. Le regard glisse, et fuse un battement de cil, si léger, où pulse la main, et fugue dans un souffle

  4. A peine un regard, et l’esquisse d’un souffle, où glisse et se froisse la nuit

  5. L’aile de ton regard est ce souffle du soir où s’éclaircit la nuit

  6. […] mondessensibles.com/2014/06/25/3939/ […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s